logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/10/2016

Question :

Si l'un est inhérent à l'autre, faut-il s'inquiéter davantage du réchauffement climatique plutôt que du refroidissement des cerveaux ?

La fonte de la calotte glacière n'est-elle pas l'annonce d'un retour à une sorte de Mésozoïque - où il n'existait pas de calottes glaciaires aux pôles - et auquel cas ne semble-t-il pas que le cerveau humain commence à subir quelques prémisses d'adaptation à une autre forme de vie, non plus humaine telle que nous la connaissons mais, dépouillée - déchargée - débauchée de l'expression des ressentis et sentiments - et de toute la complexité de langage qu'ils ont induits - pour revenir à une pensée réduite et unifiée - reptilienne - autour de la seule recherche de survie ?

Faut-il s'inquiéter pour le métabolisme humain ? Peut-il muer vers un refroidissement intérieur à l'instar des reptiles à sang froid ?

Au constat d'une pensée générale de plus en plus monochrome, je me dis que cela ne peut qu'être dû à quelque force qui nous dépasse et non par la volonté du peuple et la force des baïonnettes.

17/09/2016

C'est un joli nom Camarade !

"L'homme qui ment" aux éditions Fayard

 

Je viens tout récemment de lire le livre de Marc Lavoine. Ce n'est pas trop le genre de lecture que j'affectionne habituellement, mais là j'ai beaucoup aimé.

S'il y a une qualité que j'apprécie le plus souvent, c'est l'humilité et celle-ci imprègne le livre de la 1ère à la une dernière page. Pas de triche, pas d'effets, pas de fioritures. C'est du vécu d'enfance et de jeunesse où le père prend et donne dans le coeur de l'enfant.

Une belle démonstration d'Amour familial que Marc Lavoine nous donne là, Amour de ce père qui ressemble à tant d'autres pères, à tant d'autres personnes, le meilleur et le moins bon façonnés par nombre d'événements.

Mais le meilleur y est puissant car c'est un joli nom Camarade !

 

16/08/2016

De fil en aiguille

Nous, ici, nous avons acquis un vrai goût pour le naturisme (sans aller jusqu’au nudisme pour une grande majorité) et cela, depuis ce temps où nous avons quitté corsets, voilettes et toutes recommandations d’être plus précieusement enveloppées que des paquets de dragées.

L’obligation qui fût faite aux femmes, au cours des deux guerres sur le territoire, d’être autonomes et courageuses - et même pour beaucoup, plus que vaillantes : héroïques ! -, puis plus tard aussi, la disparition de nombreux jeunes hommes dans nos guerres menées à l’extérieur, ont conduit les femmes à une réelle prise de conscience de ce qui est plus important que tout : cette vie à vivre et le mieux possible et leur aptitude à participer à cela.

J’ose dire d’ailleurs, que les hommes en majorité ont également saisi cette «nuance» qui fût si bellement exprimée par Jean Ferrat chantant «La femme est l’avenir de l’homme».

Ce goût du naturisme, cette idée de la nécessité du naturisme, sont fondés là-dessus : le plaisir de vivre et d’éprouver la vie par tous ses sens, aussi bien les échanges  plus intellectuels que la sensualité du contact de la peau avec les éléments, avec le soleil, avec  l’eau et le vent, avec le regard et le toucher, avec l’odorat et la libre pensée qui a besoin de toutes ses facultés pour s’épanouir.

Cette liberté-là, acquise et récente, nous savons bien comme elle est fragile, très fragile et qu’elle peut basculer brutalement ou d’une façon perverse dans une domination à nouveau écrasante d’enfermements et d’interdictions.

Songeons : c’est en 1791 qu’Olympes de Gouges rédige la « Déclaration des Droits de la femme et de la citoyenne » et que, mises à part quelques exceptions, il faudra attendre 1965 pour qu’une femme puisse exercer une profession sans l’autorisation du mari, et attendre 1970 pour que l’autorité parentale remplace la toute puissance paternelle, et… 2000… pour la promulgation de la première loi sur la parité politique.

Alors, de fil en aiguille, est-il possible de comprendre à quel point la moindre manifestation qui rappellerait le plus petit prémisse de retour en arrière, à quel point cela nous est épidermiquement insupportable ? Ce serait comme trahir toutes celles et ceux qui ont tant souffert pour notre liberté.

29/04/2016

J'entends

J'entends des critiques et beaucoup de paroles de mépris vis à vis de ces "nantis" fonctionnaires qui font grève et je trouve que la sottise atteint des niveaux vertigineux dans notre pays.

Oui, supprimons ce qui a été acquis- rasons, rasons ! Faisons table rase..., c'est sûr, ça va donner du travail à d'autres et plus de sous aussi !

De plus, quelle ignorance de nombreuses réalités de tous ces secteurs. Quelques exemples ?

Non comme disait je ne sais plus quel amuseur : laissons les oies pérorer ça ne sert à rien de vouloir les instruire !

23/03/2016

Question :

Les crimes soulèvent les questions et, si nous sommes sidérés dans un premier temps, les questions affluent très rapidement à la manière d’un tsunami qui se prépare depuis un long temps.

Les crimes soulèvent les questions et les soulèveront toujours dans le cœur des hommes. C’est humain et signe de notre humanité.

Pourquoi ? Par qui ? Comment ?

Qui sont les « bénéficiaires » de ces crimes ?

Qui leur fournit les armes et l’argent pour leurs « organisations » criminelles ?

D’où et de qui vient une telle « logistique » armée et de recrutement ?

Où, chez qui, chez quels suppôts de Satan prennent-ils l’argent et les armes ?

Pourquoi ce choix de dégradation et de manipulation de l’Islam ? dans quel but ?

A qui « bénéficie » le crime, les crimes, tout ce micmac de guerres, de cruautés, d’assassinats partout dans le monde ?

Pourquoi ? Par qui ? Comment ?

Sommes-nous les trois petits singes : rien vu, rien entendu, rien dit ?

Non, Nous sommes blessés, affreusement blessés chaque fois que l’un de ces crimes se perpétue, n’importe où que ce soit et, de plus en plus, de façon de plus en plus exigeante, nous voulons savoir.

Nous voulons savoir et parce que nous voulons savoir, nous saurons !

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique