logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/05/2014

Il n'y a pas de vent favorable pour qui ne connaît pas son port

selon Sénèque

Ainsi...

"Connais toi donc toi-même..."


Pour celles et ceux qui considèrent inutile et même préjudiciable le rappel à notre mémoire des faits de notre Histoire qui concernent les souffrances engendrées par la mise en esclavage d’êtres humains

et tout autant inutile et même préjudiciable la commémoration de l’abolition de l’esclavage

et qui ne s'offusquent pas ou guère pour d’autres célébrations ou rappels à notre souvenir

et qui considèrent aisément le manque de culture des enfants

tout en choisissant de ne pas expliquer et analyser l'incidence de 300 ans de notre Histoire sur notre évolution

300 ans – comme si 300 ans de mœurs, d’habitudes de pensées et de manières d’être et de non considération d'autres peuples –

comme si cela n’était qu’un petit vent qui n’aurait agité légèrement que la cime des arbres –

300 ans – comme si 300 ans n’avaient pas imprimé irréversiblement ses manières sinistres à ce qu’on aime à penser une si belle culture.

Pour ceux-là, fasse qu'un seul argument puisse leur montrer, tout comme pour le célèbre "plus jamais ça, la nécessité de se souvenir.

Et cet argument c’est celui de la connaissance et de l’éducation des enfants – pour ceux qui ont le souci des enfants et des futurs adultes qu’ils seront .

«Développer une réflexion civique sur le respect de la dignité humaine»

Commentaires

le risque d'oubli est grand et l'histoire begaie souvent
alors oui y'a un travail permanent à effectuer !
n'oublions jamais ! amitiès

Écrit par : ventdamont | 10/05/2014

Je suis bien d'accord avec ces mots. Merci de les avoir dits. A bientôt VDT et bon WE.

Écrit par : Monique C | 10/05/2014

plus jamais ça!


la mémoire est indispensable, le souvenir doit nous agiter en permanence, mais

et le Mali? et le Soudan, et d'autres ?

les 200 jeunes lycéennes en majorité chrétiennes? quid?

tout à fait d'accord,notre histoire est sacrément entachée d'une faute inqualifiable, énorme, monumentale, mais est-elle la seule?

ma coulpe est bien battue, et à juste titre, mais d'autres pourraient l'être un peu , non?

je trouve que l'on nous jette un peu trop facilement aux orties,

ailleurs, tout n’est pas rose, arrêtons le manichéisme angélique,


c'était ma réflexion civique


bonne journée

Écrit par : fanfan du fatras | 10/05/2014

pardon, j'ai omis le Nigeria

Écrit par : fanfan du fatras | 10/05/2014

Je ne sais pas ma chère Françoise si tu as une éducation chrétienne mais n'est-il pas demandé à l'humain que nous sommes de s'attarder moins sur les tares et les péchés des autres que sur les nôtres propres.

je sais que tu ne partages pas avec la même conviction que moi la nécessité de, non pas culpabiliser, mais de dire et se rappeler - surtout dès qu'il s'agit de ce sujet spécifique de ces 300 ans concernant la France -

Mais si on considère à quel point nous sommes marqués par les 4 ans d'horreurs de la dernière guerre - et tout étant relatif - on peut penser que 300 ans d'horreurs et d'indignité se seront incrustés encore bien davantage dans nos petites constitutions et moeurs et pensées.

le fait de montrer notre prise de conscience à des descendants guère plus éloignés que de quelques générations, ainsi qu'à ceux qui garderaient encore quelque nostalgie de ces temps et à tous les autres, jeunes et moins jeunes qui ont à savoir, à comprendre et à éviter, ce fait de célébrer est pour la jeunesse qui se nourrit de ce que nous sommes, de ce que nous donnons comme exemple, une réelle et indispensable nécessité.

Merci à toi d'être passée. Bonne journée également.

Écrit par : Monique C | 10/05/2014

L'oubli, un parmi les maux de notre civilisation actuelle. Il y a tellement d'évènements chaque jour, nous sommes "matraqués" par les médias, et ce qui s'est passé hier est déja oublié! Alors heureusement que l'on se souvient , mais pas de démonstrations flamboyantes qui ne servent souvent à rien, si à rassembler les badauds curieux.
Il y a beaucoup à dire et à débattre sur l'eclavage qui sévit sournoisement là où on ne l'attend pas....Cela passera, le mot facile à dire.....

Je t'embrasse
Hélène

Écrit par : hélène | 10/05/2014

J'ai tendance à penser que les évènements sont la cause des évènements qui sont eux-mêmes la cause des précédents et, ainsi de suite dans une chaîne infernale et qu'il ne tient qu'à nous, par le savoir et la prise de conscience, de casser la chaîne infernale.

L'esclavage sévit partout et ailleurs, toujours.

Et j'en donne comme raison principale notre ignorance de la souffrance et notre refus ou désintérêt pour le partage.

Bises ma chère Hélène et bon Week-end.

Écrit par : Monique C | 10/05/2014

J'ai raté cette note à sa publication... Peut-être parce que j'étais trop absorbé par la lecture de "Tant que je serai noire" de Maya Angelou. Je suis donc pardonnable...

Entre ton texte, les commentaires et tes réponses, tout est dit, et pour moi qui ai été (mal et peu) éduqué dans une tradition plus chrétienne que catholique, je continue à faire par ces lectures la différence que je faisais déjà.

Ne pas confondre repentance, mortification, pénitence et mémoire, je dirais même "devoir" de mémoire. Je crois qu'il faut garder le souvenir de ceux qui ont souffert pour éviter que d'autres souffrent, et le faire d'abord soi-même avant de reprocher aux autres de ne pas le faire. Et laissons Dieu en dehors de tout ça, il a trop bon dos, nous sommes ici entre humains (ou inhumains...).
Demander en premier lieu à nos enfants de continuer à se souvenir de tout ce qui ne fait pas la fierté de l'homme contribuera je crois à changer un jour, imperceptiblement, notre vision de l'autre si différent...

Bises Monique

Écrit par : Serge | 15/05/2014

J'allais te recommander de dire 3 Pater et 2 Ave pour résorber cette petite touche d'impiété qui me fait craindre pour toi que tu loupes la première marche du paradis.

Mais comme tu dis "Demander en premier lieu à nos enfants de continuer à se souvenir de tout ce qui ne fait pas la fierté de l'homme", par un virage à 360°, je t'absous complètement.

Et comme en plus tu lis ce livre de Maya Angelou, que j'ai beaucoup aimé, qui m'a fait entrer dans un univers, américain et noir... (je veux dire à la fois franc du collier - sans pimbêcheries artistiques et avec tout ce qui concerne le milieu noir bourgeois) mais c'est une écriture de femme, j'ajoute pour cela mes plus sincères compliments.

Bises Ami Serge. A bientôt.

Écrit par : Monique C | 16/05/2014

Il est bon de rappeler aux jeunes générations que pour ce qu’ils vivent aujourd’hui, en liberté, des générations précédentes se sont sacrifiées pour toutes ces valeurs de respect et de liberté.
Malheureusement nous constatons que dans bien des endroits du monde, l’histoire se répète.
Mais est-ce parce que l’on se désintéresserait du passé que l’on verrait ressurgir les démons d’antan ?
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 16/05/2014

J'ai une sorte de vague certitude qui me fait penser qu'il faut savoir, vouloir savoir et analyser pour en tirer les meilleures leçons de sagesse pour soi-même. Sagesse qui par ricochet déteint certainement sur les autres.

.Mais il serait intéressant d'avoir l'avis de beaucoup de personnes sur ce sujet.

Evaluer la portée de ses racines et de ses ancêtres et des actes de ses ancêtres. Non pas se glorifier - ou en avoir une sorte de honte - mais
la respecter ou s'en affranchir et la dépasser si on l'estime nuisible.

Avoir au moins le courage de reconnaître à l'autre des droits similaires à ceux qu'on s'accorde, pour moi cela demande à la fois de dépasser et de tenir compte de sa propre histoire et de celle de l'autre.

Pour répondre à ta question, je pense que ne pas en passer par l'histoire de soi, de l'autre, c'est nier sa propre personne ou celle de l'autre.

Bises Amie Pimprenelle. A bientôt.

Écrit par : Monique C | 16/05/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique