logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/10/2015

Murs et autres petits objets :

 

" Son procédé majeur, son arme devrais-je dire, c'est la disjonction. Il s'agit de disjoindre les personnes, les informations, les pensées : il s'agit toujours de rompre les liens.

Le pervers narcissique constitue sans aucun doute le plus grand danger qui soit dans les familles, les groupes, les institutions et les sociétés.

Rompre les liens, c'est attaquer l'amour objectal et c'est attaquer l'intelligence même : la peste n'a pas fait pis."

Paul-Claude Racamier

22/10/2015

L'un ou l'autre ou les deux si affinités !

 

" Le pervers narcissique est un narcissique en ce qu'il entend ne rien devoir à personne, et c'est un pervers en ce qu'il entend faire activement payer par autrui de l'enflure narcissique et de l'immunité conflictuelle auxquelles il prétend "


Paul-Claude Racamier "Les perversions narcissiques"

12/10/2015

Le pris

J’ai planté un arbre

Fruitier qui a donné de bons fruits

Insectes et oiseaux en ont mangé la moitié

J’en ai pour moi-même récolté l’autre moitié

 

J’ai planté un autre arbre

Fruitier qui a donné de bons fruits

Insectes et oiseaux en ont mangé la moitié de la moitié

J’en ai moi-même récolté la moitié plus la moitié de la moitié

 

Puis j’ai à nouveau planté un arbre

Fruitier qui a donné lui aussi généreux de très bons fruits

Insectes et oiseaux à chacun semble à peine avoir goûté

Comme s’ils n’avaient mangé, sur chacun, pas plus de la moitié de la moitié de la moitié

 

 

Insectes et oiseaux, c’est certain, sont excellents mathématiciens

01/10/2015

Faut-il en rire ou en pleurer ?

Le mot "race", concernant la nature humaine, figure encore en de nombreux endroits, sur nombre de textes et plaques dont notre histoire garde la mémoire. C'est la preuve, s'il fallait la faire, que c'est bien par le langage que nous évoluons ou stagnons ou régressons, ce mot ne définissant pas ce que nous voulons exprimer qui n'est qu'une caractéristique commune pour certains d'entre nous.

User du mot «race» pour la nature humaine sur la base de l’une ou l’autre des caractéristiques physiques de chacun est aussi ahurissant que si nous parlions de la race des roux ou des longs nez ou des jambes courtes.

En parlant de «Noir», si quelqu’un avait encore des doutes, peut-être faut-il en nommer quelques uns qui ont fait preuve de la richesse de leur humanité : Aimé Césaire, Martin Luther King, Nelson Mandela et tant d’autres.

Peut-être aussi Gandhi … comment savoir… de quelle couleur il était Gandhi ?

Et Noé… vous savez vous de quelle couleur il était Noé ?

C’est important de le savoir parce que s’il était noir comment se fait-il que ses descendants pussent être blancs

Et s’il était blanc, comment ses descendants pussent-ils tout autant être noirs ?

Les mots ont un sens et l’utilisation du mot «race», qui ne s’applique pas à la nature humaine, n’est que l’expression et l’entretien de la volonté du «haché menu», du «broyage» d’une partie de la population par la mise en hiérarchie de valeurs infondées mais qu’il faut «nommer pour faire exister»

Sauf à voir là une volonté de nous égarer sur un sujet que la science nous a démontré qu’il n’en est pas un problématique, et aussi quelques esprits dont la lumière plus brillante a éclairé nombre d’entre nous mais n’a pas jusqu’à nos jours éclairé encore tout le monde, que faut-il saisir de tout cela ?

Faut-il en rire ou pleurer de rage de tant de sens détourné ?

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique