logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/08/2016

De fil en aiguille

Nous, ici, nous avons acquis un vrai goût pour le naturisme (sans aller jusqu’au nudisme pour une grande majorité) et cela, depuis ce temps où nous avons quitté corsets, voilettes et toutes recommandations d’être plus précieusement enveloppées que des paquets de dragées.

L’obligation qui fût faite aux femmes, au cours des deux guerres sur le territoire, d’être autonomes et courageuses - et même pour beaucoup, plus que vaillantes : héroïques ! -, puis plus tard aussi, la disparition de nombreux jeunes hommes dans nos guerres menées à l’extérieur, ont conduit les femmes à une réelle prise de conscience de ce qui est plus important que tout : cette vie à vivre et le mieux possible et leur aptitude à participer à cela.

J’ose dire d’ailleurs, que les hommes en majorité ont également saisi cette «nuance» qui fût si bellement exprimée par Jean Ferrat chantant «La femme est l’avenir de l’homme».

Ce goût du naturisme, cette idée de la nécessité du naturisme, sont fondés là-dessus : le plaisir de vivre et d’éprouver la vie par tous ses sens, aussi bien les échanges  plus intellectuels que la sensualité du contact de la peau avec les éléments, avec le soleil, avec  l’eau et le vent, avec le regard et le toucher, avec l’odorat et la libre pensée qui a besoin de toutes ses facultés pour s’épanouir.

Cette liberté-là, acquise et récente, nous savons bien comme elle est fragile, très fragile et qu’elle peut basculer brutalement ou d’une façon perverse dans une domination à nouveau écrasante d’enfermements et d’interdictions.

Songeons : c’est en 1791 qu’Olympes de Gouges rédige la « Déclaration des Droits de la femme et de la citoyenne » et que, mises à part quelques exceptions, il faudra attendre 1965 pour qu’une femme puisse exercer une profession sans l’autorisation du mari, et attendre 1970 pour que l’autorité parentale remplace la toute puissance paternelle, et… 2000… pour la promulgation de la première loi sur la parité politique.

Alors, de fil en aiguille, est-il possible de comprendre à quel point la moindre manifestation qui rappellerait le plus petit prémisse de retour en arrière, à quel point cela nous est épidermiquement insupportable ? Ce serait comme trahir toutes celles et ceux qui ont tant souffert pour notre liberté.

Commentaires

OH comme je te comprends ,revenir en arrière serait comme un suicide collectif.IL y a des acquis chez celles qui ont ouvert les yeux avant les autres qui ne peuvent être abolis.Je me souviens comme les femmes étaient belles dans les années 69 en mini jupes et quelques rétrogrades voudraient vous voir porter la burqua ;jamais chez nous.Bises à toutes les femmes qui ont su ouvrir les yeux.ET bises à toi.

Écrit par : heraime | 18/08/2016

Merci Héraime. C'est une très gentille pensée d'autant plus que les choses n'ont pas été acquises que par les femmes seules mais aussi par l'acceptation humaine et compréhensive des hommes et toute la sagesse dont ils sont capables.

Merci et Bises

Écrit par : monique.c | 20/08/2016

Tout à fait d'accord avec ce que dit Héraime.
Et pour ne point revenir en arrière, il faut arrêter toute provocation dès maintenant et ne pas attendre que cela prenne de l'ampleur. Jusqu'à présent il n'y a jamais eu une quelconque polémique en France sur ce que sont les camps de naturistes par exemple. A moins que, dans peu de temps, on ne les oblige à porter le burkini. Gardons notre liberté et luttons pour cela dès maintenant et ne laissons pas cette liberté être écrasée par "une domination écrasante" comme tu dis.
Nous vivons une drôle d'époque et il faut que nos dirigeants soient vigilants et arrêtent tout laxisme. Sommes-nous en France ? Ou ailleurs ?
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 20/08/2016

Comme tu dis "nous vivons une drôle d'époque". Qui aurait cru que tant de bénéfices gagnés, pour les femmes et pour les hommes, pouvaient ne pas être souhaités également par tous. J'avoue que cela me dépasse aussi... je ne comprends pas ou plutôt ce que je comprends n'est pas très agréable à comprendre

Bises à toi

Écrit par : Monique.C | 21/08/2016

Tu as noté que mon blog s'est attaché -mais en images- à dire la même chose que toi...
Combien courageuses sont ces femmes qui osent, haut, fort et tête nue (dans les pays où c'est dangereux), s'opposer à tout cet obscurantisme.
J'ai parfois un peu honte d'être un homme (pas un humain, non, homme avec une paire de...)
Bises Monique

Écrit par : Serge | 02/09/2016

Oui tout-à-fait, les femmes courageuses ne font pas et n'ont pas plus fait défaut que les hommes courageux. Mais il est vrai que la bataille est rude dans certains pays et que dans d'autres, c'est carrément l'horreur.

Raisons de plus pour que nous autres nous n'allions pas faire les andouilles qui minimiseraient la plus petite prise de position contre la liberté et l'égalité.

Bises Ami Serge

Écrit par : Monique.C | 03/09/2016

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique