logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/03/2018

Boum badaboum !

Quand on compare le coût de toutes les alternatives au nucléaire,

c'est, à mon goût, ni plus ni moins que comme si on comparait le coût d'un saut en parachute :

         - l'un avec parachute,

         - l'autre sans parachute.

 

La différence, tout le monde l'aura compris, n'étant que dans l'assurance d'une meilleure chance de survie - et éventuellement de transmission d'héritage, non seulement financier mais vital et environnemental.

Quand on parle du coût des choses - surtout concernant le nucléaire dont on ne maîtrise toujours pas le problème des déchets qu'on laisse en héritage à nos descendants, c'est autant dire la prise de décision du saut sans parachute.

 

Un Boum Badaboum comme un joujou pour ceux dont on se fout ?

 

 

 

Commentaires

pas de quoi faire une boom
plutot un boom économique
reste les restes , en reste toujours
pour ceux qui verront le jour
amitiès

Écrit par : ventdamont | 15/03/2018

Oui Jacques, nos restes, nos déchets. Beaucoup sont conscients, s'en préoccupent et prennent des mesures indispensables,
d'autres - je ne sais pas comment ils sont faits ni à quel niveau de leur humanité ça coince - ces autres qui font le choix de s'en fiche ou pire, qui pensent que ne pas maîtriser un tel danger ça n'est pas grave, ça va se traiter par le miracle du génie humain, des qui se prennent pour des dieux ....
Merci pour le passage. Amitiés.

Écrit par : monique.c | 15/03/2018

Je retiens surtout le mot "coût".
Dès que l'on parle de coût, l'homme perd son intelligence, son bon sens, son humanité, que ce soit dans le domaine du nucléaire, mais aussi de l'éducation, de la santé, de la justice, enfin tous ces machins qui sont sensés être là pour le bonheur de tous, et qui sont ramenés à une simple marchandise.
Ca fait peur, hein, autant de bêtise?
Bises amie

Écrit par : Serge | 16/03/2018

C'est sûr que ça fait peur Ami Serge, surtout qu'on ne peut aussi facilement oublier à quel point les êtres humains peuvent être parfois faibles, ignorants, stupides, mal intentionnés quand ça n'est pas même juste criminels.

Quant à être cupides... sans doute la cupidité est proportionnelle à "l'essor" de la marchandisation.

La marchandisation de tout est en train de ronger les fondations de ce qui différenciait la nature propre de l'homme du reste de la création : cette empathie et aptitude à voir plus loin que son nombril et porte-monnaie, et qui l'ont fait auteur des plus belles oeuvres d'organisations sociales, médicales, spirituelles et de partages dans tous les domaines (ce que tu dis "trucs qui devraient faire le bonheur de l'homme").

"Ce qu'on fait est petit, mais ce qu'on brise est grand" a dit Victor Hugo dans son poème "Les Siècles sont au Peuple"

Ce qui est en train d'être brisé est "le grand" de l'homme.

Bises Ami Serge

Écrit par : monique.c | 16/03/2018

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique