logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/10/2015

Faut-il en rire ou en pleurer ?

Le mot "race", concernant la nature humaine, figure encore en de nombreux endroits, sur nombre de textes et plaques dont notre histoire garde la mémoire. C'est la preuve, s'il fallait la faire, que c'est bien par le langage que nous évoluons ou stagnons ou régressons, ce mot ne définissant pas ce que nous voulons exprimer qui n'est qu'une caractéristique commune pour certains d'entre nous.

User du mot «race» pour la nature humaine sur la base de l’une ou l’autre des caractéristiques physiques de chacun est aussi ahurissant que si nous parlions de la race des roux ou des longs nez ou des jambes courtes.

En parlant de «Noir», si quelqu’un avait encore des doutes, peut-être faut-il en nommer quelques uns qui ont fait preuve de la richesse de leur humanité : Aimé Césaire, Martin Luther King, Nelson Mandela et tant d’autres.

Peut-être aussi Gandhi … comment savoir… de quelle couleur il était Gandhi ?

Et Noé… vous savez vous de quelle couleur il était Noé ?

C’est important de le savoir parce que s’il était noir comment se fait-il que ses descendants pussent être blancs

Et s’il était blanc, comment ses descendants pussent-ils tout autant être noirs ?

Les mots ont un sens et l’utilisation du mot «race», qui ne s’applique pas à la nature humaine, n’est que l’expression et l’entretien de la volonté du «haché menu», du «broyage» d’une partie de la population par la mise en hiérarchie de valeurs infondées mais qu’il faut «nommer pour faire exister»

Sauf à voir là une volonté de nous égarer sur un sujet que la science nous a démontré qu’il n’en est pas un problématique, et aussi quelques esprits dont la lumière plus brillante a éclairé nombre d’entre nous mais n’a pas jusqu’à nos jours éclairé encore tout le monde, que faut-il saisir de tout cela ?

Faut-il en rire ou pleurer de rage de tant de sens détourné ?

18/09/2015

Les yeux grands ouverts :

«La cécité aux inégalités sociales condamne et autorise à expliquer toutes les inégalités, particulièrement en matière de réussite scolaire, comme inégalités naturelles, inégalités de dons.»

Pierre Bourdieu – Les héritiers (1964) -

04/09/2015

Non... pas des prédateurs...

C’est écrit sur du papier, quelque part, certainement dans des fonds de tiroirs où jamais personne ne met le nez

Ou si peu de monde que c’est à en décourager ceux qui voudraient  qu’on n’oublie rien.

Rien de ce que sont les hommes, de ce qu’ils veulent être.

Non pas des prédateurs de leurs frères, non pas des tueurs, non pas des adorateurs de l’argent, mais des hommes, de partage, de reconnaissance, de compassion. Des hommes de respect de la vie de la terre et de leurs semblables, ces autres hommes.

C’est écrit quelque part.

C’est écrit quelque part que l’homme veut, a besoin de l’homme, l’autre. C’est écrit quelque part que l’homme n’est pas un monstre, espèce engendrée dont chaque individu se suffirait à lui-même.

C’est écrit mais nous n’appliquons pas.

On a bien réussi à généraliser un minimum de conduite automobile. On pénalise, on verbalise, on juge et on crée des Lois pour le bien être et la bonne conduite de tous.

Ô le chiffre des morts sur la route nous soulève le cœur, quand est-ce que le chiffre des morts par excès d’avidité, d’ingratitude, d’insensibilité et d’idolâtrie de l’argent nous soulèvera  tout autant le cœur ?

Ne pouvons-nous appliquer à la conduite de l’individu irrespectueux de l’autre ce qu’on applique à la conduite de l’automobile ? Poser des bornes et des limitations et des radars pour les récalcitrants ?

Nous le pouvons parce que nous ne supportons plus

Nous ne supportons plus toutes ces morts que nous pouvons éviter

Nous le pouvons et nous exigeons l’application des Droits de chaque être humain.

Nous exigeons la fin du droit des armes, la fin de la spéculation et nous exigeons la parité dans tous les échanges.

Il nous faut mettre cela sous le nez d’un Juge – il nous faut des Juges et des Lois pour faire appliquer cela.

Nous exigeons que soient maîtrisés et jugés tous les criminels qui mènent notre monde au chaos, tous les misérables va-t-en guerre, spéculateurs et "engrangeurs" de cette valeur d’échange que nous nous sommes donné.

Que les Droits de l’Homme, de chaque Homme, ne restent pas une utopie rangée dans un tiroir.

Nous voulons ! Nous exigeons !

Il ne s’agit pas seulement de secourir, bien qu’il faille le faire, absolument,

Mais il s’agit bien plus au-delà de ça de prendre des mesures.

Sur la route, il faut secourir, absolument, mais sur la route nous avons dépassé le seul stade du secours. Nous avons pris des mesures de conduite et d’interdits de certaines conduites.

Et si nous n’en faisons pas autant pour permettre aux hommes le mieux vivre de chacun là où ils sont, si nous ne réagissons pas davantage que par le secours, alors nous sommes le mépris, la violence et le chaos.

17/07/2015

Je rêve et je pense

Je rêve et je pense que nous avons planté des arbres fruitiers dans tous les jardins publics et privés.

Je rêve que les légumes poussent en liberté partout où c’est possible.

Je rêve que les animaux ne sont plus tués ni torturés

Ni pour nous nourrir ni pour notre bon plaisir

Je rêve que chacun,

 Modeste ou tribun,

Chacun qui est humain

Aide, partage, prend soin de tous et de tout

Que chacun à son tour pense et rêve, fabrique et désire

Autant de joie qu’il lui est possible de  donner à tout être sensible

Je rêve et je pense que tout est possible, que demain si on veut ON PEUT pour tous,  partout.

26/06/2015

Le dinosaure

Le dinosaure a des pattes  de diamant,

Un tronc en or massif.

Certains s’émerveillent encore.

Désireux de lui ressembler

Et que leur vienne

A la gueule

Les mêmes crocs puissants

A broyer,

Désintégrer,

Digérer

Tout ce que la création possède

De ressources et de trésors

 

Certains s’émerveillent encore

Espérant à leur tour

Evoluer dinosaure

Avec à la gueule

les mêmes crocs puissants

A broyer,

Désintégrer,

Digérer

Tout ce que la création possède

De ressources et de trésors

 

Ils se soucient peu

-et même pas du tout-

Du temps qui reste

Avant d’être happés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique